Aimez cette page sur Facebook :

 

Les Images touchantes de notre Ressource la plus précieuse de Mustafah Abdulaziz

 

En 2011, les Nations Unies ont averti qu’à partir de 2025, 3,4 milliards de personnes devraient faire face à une pénurie d’eau.

 

La gravité de cette statistique a poussé le photographe berlinois Mustafah Abdulaziz à compiler ses images dans son projet en cours «L’ eau» : une série fascinante qui met en lumière notre relation précaire avec cette substance vitale.

Le photographe américain travaille depuis des années sur ce projet évocateur, qui a été soutenu par les Nations Unies et présenté dans le New Yorker et le New York Times, entre autres.

Depuis 2014, Abdulaziz a parcouru les continents et les océans pour documenter davantage de pays et entend poursuivre le projet jusqu’en 2027. Le travail d’Abdulaziz comprend des paysages saisissants et des portraits qui abordent des thèmes tels que les pratiques religieuses impliquant l’eau, les conséquences sanitaires d’une consommation malsaine et les modes d’interaction quotidiens avec cette ressource ; souvent de manière abusive dans des environnements où l’eau est rare.

On aperçoit des nageurs, des pêcheurs illégaux, des défenseurs de l’environnement, des pollueurs, des vacanciers, des cargos et des déchets dans des réservoirs; tous contribuant collectivement à la question des mauvais traitements de l’eau.

Qu’une ressource naturelle puisse être aussi controversée, politique et aussi profondément personnelle à chaque être humain de la planète est une merveille en soi, et les images incroyables d’Abdulaziz devraient évoquer au spectateur une urgence criante : la protection actuelle de notre unique source de vie est plus importante, cruciale que jamais.

Mustafah Abdulaziz

 

 

 

Navire renversé par l’ouragan Michael. Panama City, Floride, États-Unis d’Amérique, 2018.

 

 

 

Lac Mead, barrage Hoover. Nevada, États-Unis d’Amérique, 2015.

 

 

 

Dépotoir de Gray Bush, source d’eau stagnante et de paludisme. Freetown, Sierra Leone, 2012.

 

 

 

 

 

Bûcher funéraire de Ram Bhagat. Allahabad, Inde, 2013.

 

 

 

Culte dominical, Eglise apostolique Saint-Jean du monde entier. Le Cap, Afrique du Sud, 2018.

 

 

 

Macassar Beach Pavillon à False Bay : un parc aquatique abandonné pour cause de mauvaise gestion est maintenant reconquis par les dunes. Le Cap, Afrique du Sud, 2018.

 

 

 

Chalutiers (algues et crevettes). Honghu, Chine, 2015.

 

 

 

 

 

Classic Club Golf Course, Palm Desert, Californie, États-Unis d’Amérique, 2015.

 

 

 

Pique-nique sur l’île. Chongqing, Chine, 2015.

 

 

 

Les hommes se baignent sous la construction d’un nouveau pont sur l’affluent du Gange. Province du Bihar, Inde, 2013.

 

 

 

Des filles de l’école K. Gandhi de Farrukhabad arrivent au confluent du Gange et du Yamuna dans la ville sainte d’Allahabad, en Inde. 2013.

 

 

 

 

 

Wattamolla. Australie, 2017

 

 

 

Arbre dépérissant en raison de la sécheresse. Pakistan, 2013.

 

 

 

Champs agricoles près de la rivière San Joaquin près d’Antioch, Californie, États-Unis, 2015.

 

 

 

 

 

Navires de transport de sable. Lac Dongting. Province du Hunan, Chine, 2015.

 

 

 

Boules d’ombrage en plastique noir. Réservoir Ivanhoe, Los Angeles, Californie, 2015.

 

 

 

Un camion de l’armée indienne est coincé dans la boue le long du Gange à Allahabad, en Inde. Les camions ont été chargés de transporter d’énormes pontons utilisés pour créer des ponts temporaires sur les fleuves Gange et Yamuna lors du rassemblement religieux de Kumbh Mela en mars 2013.

 

 

 

Lit de rivière asséché du Gange. Kanpur, Inde, 2014.